Printemps, barbecue et cancers

17 mai 2014
By

Revoilà le printemps et, avec lui, l’odeur du barbecue… Et voilà que ressurgissent aussi tous les articles annuels sur ses dangers.

barbecue C’est depuis que l’on a découvert un taux anormal de mortalité par cancer dans un village de Finlande dont les habitants consommaient quotidiennement du poisson fumé que nos scientifiques se sont intéressés au caractère cancérogène de cet instrument estival et convivial.

De nombreuses études ont démontré que la combustion du bois ou du charbon de bois libère des substances chimiques appelées hydrocarbures polycycliques aromatiques (HPA), lesquels HPA provoquent des cancers de la peau, du foie ou de l’estomac chez des animaux de laboratoire. On en déduit donc qu’une exposition régulière aux HPA est susceptible de provoquer des cancers chez les humains… J’ai bien dit « régulière » !

Mais ce n’est pas tout : Voici maintenant les AGE et la maladie d’Alzheimer !

De récentes études tendent à montrer que, lors des cuissons à haute température, le brunissement des aliments provoque une réaction chimique que l’on appelle la glycation. Cette réaction engendre des arômes sucrés mais aussi des protéines toxiques, les AGE (produits avancés de la glycation). Ceux-ci s’accumulent dans le corps, provoquent un stress oxydatif et favorisent l’apparition du diabète, de l’arthrose, de maladies cardiaques ou même de la maladie d’Alzheimer. Ces études montrent des résultats inquiétants chez les souris (encore) et chez les humains : Un régime alimentaire riche en AGE provoque une accumulation de plaques et de l’inflammation dans le cerveau qui seraient responsables de la démence sénile et de la maladie d’Alzheimer.

Nous voilà prévenus !

Mais, bien sûr, comme toujours, il faut savoir user sans abuser : C’est un usage fréquent du barbecue qui pourrait être dangereux ! Mais un barbecue de temps en temps ne peut pas faire plus de mal que de respirer des gaz d’échappement dans la rue… D’autant que, voici le truc, il parait que si on respecte un espace de 10 cm minimum entre le mets et la braise, tout ce qui vient d’être dit ci-dessus n’est plus vrai…

Et il faut naturellement garder à l’esprit les recommandations du Dr Seignelet et privilégier les cuissons douces et lentes, par exemple à la vapeur, qui restent en-deça de 100° Celsius (La température d’un barbecue peut aller de 300 à 600°).

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Maigrir, perdre du poids, rajeunir

On cherche souvent très loin dans moult méthode-miracle ce qui se trouve à l'intérieur de soi !

Téléchargez gratuitement le e-book "Comment j'ai perdu 10 kg, sans effort et sans frustration"

Produits naturels :

Restez svelte 160px

Citations :

"La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi."

Albert Einstein

"C'est notre inquiétude, c'est notre impatience qui gâtent tout ; et presque tous les hommes meurent de leurs remèdes et non pas de leurs maladies"

Molière

"L'homme ne meurt pas...
Il se tue !"

Lavoisier

Le saviez-vous ?

Des Cours de Bonheur sont dispensés à Harvard

La maladie… Une fatalité ?

Quand on écoute les grands médias français, on a l’impression que la maladie est une fatalité ; quelque chose comme le ciel qui nous tombe sur la tête comme aurait pu dire Obélix.

Il y a pourtant longtemps que l’on sait l’influence de l’esprit sur le corps et la maladie…Lire la suite

Eliminez, éliminez…

Connaissez-vous la méthode de Louis Kuhne pour ne pas tomber malade ?
Ca, c’est mon interprétation… parce que, à l’origine, le livre de M. Kuhne présente une méthode de guérison.
Méthode de guérison révolutionnaire et toujours d’actualité, même si elle date de la fin du XIXème siècle !
C’est mon interprétation, parce que la méthode de M. Kuhne repose sur une analyse fine de la façon dont le corps tombe malade ; et quand on a compris le mécanisme de la maladie, il est plus facile d’éviter celle-ci... Lire la suite

Articles les plus consultés

  • No results available

Recommandations :

Facebook