Les miracles de l’escalier

8 juillet 2013
By

Pour maintenir nos organismes en état de svelte-attitude, il n’y a qu’un secret : Bouger ! L’activité physique permet de diminuer de 38 % toutes les causes de mortalité confondues, avec des effets plus marqués sur certaines maladies comme les pathologies cardiovasculaires, par exemple. Elle est souveraine pour lutter contre le vieillissement !

Mais il faut du temps pour faire du sport, et souvent un peu d’argent aussi !…

Pourtant il existe des moyens simples et peu coûteux de bouger son corps : La marche, le vélo… Et encore plus simple, et complètement gratuit : L’escalier !

« L’équipe du Pr Meyer, à l’hôpital de Genève, a conduit une étude pour savoir si le fait de monter ou de descendre des escaliers était réellement bénéfique pour la santé (Meyer et al., 2010). Pour cela, il a étudié 77 personnes pendant trois mois, en leur demandant de monter et de descendre tous les jours 21 étages. Les résultats ont largement dépassé les espérances scientifiques quant à l’efficacité de cette pratique. Monter et descendre les escaliers fait réellement maigrir. La perte de poids notée était en moyenne de 550 grammes chez les participants, avec une diminution du périmètre abdominal de 1,5 centimètre. Quand on sait le lien direct qui existe entre les maladies cardiovasculaires et le tour de taille (cf. cet article), on comprend toute l’importance de ce résultat. Dès qu’une personne monte ou descend un escalier, le compteur à calories se met à tourner dans le bon sens : 0,11 calorie pour chaque marche montée et 0,05 calorie pour chaque marche descendue. Une personne qui monte et descend les marches pendant quinze minutes par jour perd 150 calories en moyenne et en une demi-heure 300 calories, soit la valeur calorique d’un croissant, si elle le fait pendant trente minutes. Une personne qui monte et descend l’équivalent de 21 étages par jour maintient son poids de façon durable au minimum deux kilos en dessous de son poids initial. Et même les plus paresseux sont récompensés : en effet, ceux qui prennent l’ascenseur et redescendent à pied perdent au moins un kilo par an.

Les bénéfices santé des escaliers ne s’arrêtent pas là, puisqu’ils sont également reconnus dans la prévention des maladies cardiovasculaires. La première étude qui a mis cet élément en évidence a été publiée en 1953 dans une revue scientifique prestigieuse, The Lancet, mais elle était passée inaperçue. Elle portait sur les conducteurs et contrôleurs de bus dans la ville de Londres. Les autobus rouges de cette ville sont tous composés de deux étages. Le conducteur passe ses journées assis, le contrôleur monte et descend l’escalier huit heures par jour. L’étude a montré que les contrôleurs faisaient moitié moins de maladies cardiovasculaires que les chauffeurs du fait de cette activité physique quotidienne. Le Pr Morris, initiateur de cette étude, indiqua alors qu’il pensait que la montée en puissance des maladies cardiovasculaires était en étroite relation avec notre mode de vie.

Par la suite, d’autres études scientifiques ont permis de comprendre le pourquoi et le comment des ressources santé des escaliers. En fait, chez les sujets qui décident de ne pas prendre les ascenseurs et de monter les étages, il a été constaté une baisse significative de la pression artérielle. Il faut noter qu’au moment de la montée, la tension artérielle augmente mais, à l’arrêt, elle diminue et se fixe à un niveau plus bas chez les sportifs de l’escalier. L’hypertension artérielle étant un véritable fléau qui favorise la survenue de maladies comme des infarctus du myocarde ou des hémiplégies, on comprend tout l’intérêt de pratiquer une activité qui diminue la pression dans les artères. Dans l’étude suisse du Pr Meyer, les participants ont bénéficié en moyenne d’une baisse de 1,8 % de leur pression artérielle. Cet exercice a également contribué à une baisse de 3 % du cholestérol qui bouche progressivement les artères. La capacité respiratoire a été augmentée de 6 % au bout de trois mois, ce qui est excellent pour une meilleure oxygénation des tissus.

L’activité physique quotidienne est donc une obligation, je dirais presque un droit de vie pour rester en bonne santé. Comme je le précisais en introduction, trente minutes d’exercice par jour diminuent de 40 % toutes les causes de mortalité, qu’il s’agisse des maladies cardiovasculaires, des cancers ou de la maladie d’Alzheimer. Tout cela peut être obtenu simplement en utilisant les escaliers de son immeuble ou de son bureau. Faites le compte. En une journée, on parvient sans difficulté à 21 étages. Augmenter sa capacité physique et respiratoire, baisser sa pression artérielle et son mauvais cholestérol, perdre de la graisse et du tour de ventre de façon durable, c’est une récompense qui attend ceux qui renoncent aux ascenseurs et escalators. L’enjeu est trop important pour perdre une seule minute avant de commencer. »

 

Extrait du livre du Dr Frédéric Saldmann :


      

banniere 468px 60px ruyedesplantes

Tags: , , , ,

3 Responses to Les miracles de l’escalier

  1. Monte escalier on 12 juillet 2013 at 16 h 10 min

    Vive les escaliers, tant qu’on peut les monter il ne faut pas hésiter… je ne prends jamais l’ascenseur (bon ok peut-être pas pour aller au 50eme étage à New York ou La défense !)

  2. Thib on 20 septembre 2014 at 13 h 53 min

    Bonjour,

    Je suis très intéressé par la publication du Professeur Meyer, auriez vous plus d’informations ? ( article complet ?)
    Merci

  3. Haoui on 2 mai 2016 at 23 h 50 min

    J’ai effectivement remarqué que quand je montais les escaliers, même si cela me fatiguait (12 etages),je me sentais par le suite plus en forme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Maigrir, perdre du poids, rajeunir

On cherche souvent très loin dans moult méthode-miracle ce qui se trouve à l'intérieur de soi !

Téléchargez gratuitement le e-book "Comment j'ai perdu 10 kg, sans effort et sans frustration"

Produits naturels :

Restez svelte 160px

Citations :

"La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi."

Albert Einstein

"C'est notre inquiétude, c'est notre impatience qui gâtent tout ; et presque tous les hommes meurent de leurs remèdes et non pas de leurs maladies"

Molière

"L'homme ne meurt pas...
Il se tue !"

Lavoisier

Le saviez-vous ?

Des Cours de Bonheur sont dispensés à Harvard

La maladie… Une fatalité ?

Quand on écoute les grands médias français, on a l’impression que la maladie est une fatalité ; quelque chose comme le ciel qui nous tombe sur la tête comme aurait pu dire Obélix.

Il y a pourtant longtemps que l’on sait l’influence de l’esprit sur le corps et la maladie…Lire la suite

Eliminez, éliminez…

Connaissez-vous la méthode de Louis Kuhne pour ne pas tomber malade ?
Ca, c’est mon interprétation… parce que, à l’origine, le livre de M. Kuhne présente une méthode de guérison.
Méthode de guérison révolutionnaire et toujours d’actualité, même si elle date de la fin du XIXème siècle !
C’est mon interprétation, parce que la méthode de M. Kuhne repose sur une analyse fine de la façon dont le corps tombe malade ; et quand on a compris le mécanisme de la maladie, il est plus facile d’éviter celle-ci... Lire la suite

Articles les plus consultés

  • No results available

Recommandations :

Facebook