La terre nourricière (2)

1 juin 2013
By

Le sous-titre du livre « Connectez-vous à la Terre!» est «Peut-être la découverte la plus importante sur la santé ».

Je crois bien que c’est vrai !

L’auteur, Clint Ober, a consacré sa vie depuis 12 ans à cette découverte. Il raconte :

« Depuis 1998, j’ai été invité à me rendre chez, probablement, plusieurs milliers de personnes que j’ai reconnectées à la Terre. J’ai mis à la Terre des nouveau-nés, des enfants, des jeunes adultes, des quinquagénaires et des centenaires, ainsi que des personnes qui étaient atteintes de maladies mortelles et pour lesquelles la médecine n’avait plus rien à proposer. Certaines ont compris ce que je faisais. La plupart n’ont pas compris. Elles ont simplement compris plus tard qu’elles se portaient mieux et souffraient moins.

La mise à la Terre produit d’étonnants effets en chaîne : « Pouvez-vous s’il vous plaît en faire autant pour ma mère, ou pour ma sœur, ou pour non père, ou pour un ami ? »

J’ai entendu cela bien des fois de la part de gens qui ont souffert le martyre pendant des années. Toute personne qui souffre moins qu’avant qui, après avoir été fatiguée déborde d’énergie qui, après avoir perdu sa mobilité la retrouve en partie, veut que tous ceux qui lui sont chers et tous ses amis éprouvent la même chose.

« Oh, mon Dieu, expliquent-ils. Je n’ai rien eu à faire, je n’ai pas eu à changer mon régime, à faire de l’exercice ou à prendre des médicaments. Simplement à dormir. » 

C’est ce qu’on se dit de bouche à oreille, et ainsi la nouvelle de la mise à la Terre se répand. Une femme atteinte de sclérose en plaques, qui soudain s’est sentie une nouvelle personne après avoir été mise à la Terre, m’a déclaré qu’elle voulait commencer une « révolution des pieds nus » et mettre tout le monde à la Terre.

Je me souviens d’un cas particulier : je mis à la Terre une mère à la demande de sa fille que j’avais précédemment mise à la Terre. La femme plus âgée souffrait de douleur chronique de la hanche depuis plus de dix ans. Je lui appliquai sur les pieds deux patchs servant d’électrodes de mise à la Terre. Au bout d’environ vingt minutes, elle me dit qu’elle devait se lever pour aller aux toilettes. J’enlevai alors les patchs. Comme elle se levait de sa chaise, elle poussa un cri. J’eus vraiment peur. Je crus que quelque chose s’était mal passé.

« Non, dit-elle, je ne souffre plus. »

Aussi extraordinaire que cela paraisse, j’ai entendu cela bien des fois au cours des années passées. C’est simplement la même rengaine chez des gens qui sont reconnectés à la Terre après avoir été déconnectés peut-être pendant toute une vie.

Il m’est impossible de décrire la satisfaction que j’ai éprouvée en voyant des gens cesser de souffrir et se sentir mieux. C’est ce qui m’a incité à poursuivre chaque jour une aventure épuisante, un véritable défi, et parfois dans la solitude la plus complète. Ma joie a été plus forte que la fatigue et le temps passé à essayer d’expliquer aux gens ce qu’était la mise à la Terre. À maintes reprises, j’ai vu des visages maladifs et terreux s’animer et devenir tout roses seulement quelques minutes après que la personne eut été connectée à la Terre.

Après toutes ces années, cela ne fait aucun doute que la mise à la Terre est sans danger et que bien des conditions et des symptômes réagissent positivement à l’énergie naturelle de la Terre. Il est tout aussi évident pour moi que cette connexion à la Terre est le chaînon manquant pour redonner vigueur, robustesse, santé à une société où tout cela lui manque depuis quelque temps.

On me demande souvent si la mise à la Terre contribuera à régler certains problèmes de santé.

Tout comme vous ne pouvez pas faire en sorte que la nourriture saine, l’air ou l’eau soit bénéfique pour telle ou telle fonction ou partie de votre organisme, votre corps utilise selon ses besoins l’énergie naturelle qu’il a reçue de la Terre. Souvent, les gens me parlent de « bienfaits secondaires » surprenants.

Je suis également convaincu que la mise à la Terre ne sert pas seulement à régler des problèmes de santé déjà présents : elle contribue aussi à nous aider à rester en bonne santé. J’en suis venu à considérer qu’il s’agissait de la forme la plus naturelle de prévention et de médecine anti-âge que vous puissiez trouver.

Ni moi ni les chercheurs ni les médecins avec lesquels j’ai travaillé au cours de ces années, nous ne comprenons parfaitement l’importance des changements physiologiques qui se produisent avec la mise à la Terre. La recherche existe depuis à peine dix ans. J’ai l’impression que nous effleurons la surface d’un concept nouveau que d’autres, je l’espère, disposant de ressources plus importantes, auront l’idée d’explorer.

Voici ce que je sais : se reconnecter constamment à la Terre permet à votre corps de puiser à sa source naturelle l’énergie qui lui a manqué dans la vie. Ce manque d’énergie peut être la cause essentielle de l’inflammation chronique et de la douleur, d’un dysfonctionnement du système nerveux ou de quelque autre problème de santé qu’on n’a pas pu résoudre. Quand vous vous reconnectez et que vous restez reconnecté, toutes sortes de choses merveilleuses se produisent.

Mes observations au cours de ces années attestent que la mise à la Terre a un potentiel apparemment illimité pour prévenir et soulager des problèmes de santé courants ou exceptionnels. »

Mais comment faire, dans notre monde moderne, pour se connecter à la terre ? Existe-t-il des substituts à la marche pieds nus dans l’herbe ou sur le sable ? C’est ce que nous verrons bientôt dans un troisième article.

Tags: ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Maigrir, perdre du poids, rajeunir

On cherche souvent très loin dans moult méthode-miracle ce qui se trouve à l'intérieur de soi !

Téléchargez gratuitement le e-book "Comment j'ai perdu 10 kg, sans effort et sans frustration"

Produits naturels :

Restez svelte 160px

Citations :

"La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi."

Albert Einstein

"C'est notre inquiétude, c'est notre impatience qui gâtent tout ; et presque tous les hommes meurent de leurs remèdes et non pas de leurs maladies"

Molière

"L'homme ne meurt pas...
Il se tue !"

Lavoisier

Le saviez-vous ?

Des Cours de Bonheur sont dispensés à Harvard

La maladie… Une fatalité ?

Quand on écoute les grands médias français, on a l’impression que la maladie est une fatalité ; quelque chose comme le ciel qui nous tombe sur la tête comme aurait pu dire Obélix.

Il y a pourtant longtemps que l’on sait l’influence de l’esprit sur le corps et la maladie…Lire la suite

Eliminez, éliminez…

Connaissez-vous la méthode de Louis Kuhne pour ne pas tomber malade ?
Ca, c’est mon interprétation… parce que, à l’origine, le livre de M. Kuhne présente une méthode de guérison.
Méthode de guérison révolutionnaire et toujours d’actualité, même si elle date de la fin du XIXème siècle !
C’est mon interprétation, parce que la méthode de M. Kuhne repose sur une analyse fine de la façon dont le corps tombe malade ; et quand on a compris le mécanisme de la maladie, il est plus facile d’éviter celle-ci... Lire la suite

Articles les plus consultés

  • No results available

Recommandations :

Facebook