Quelle eau boire ?

23 septembre 2018
By

Quelle eau boire ?Il y a quelques années, Jacqueline, une amie d’une cinquantaine d’années, s’est sentie soudain très fatiguée.

Elle vit un premier médecin auquel il ne fallut pas plus d’un quart d’heure pour lui prescrire des fortifiants. Mais son état ne s’améliorait pas ; même, il empirait.

Le second médecin auquel elle se confia ne se montra guère plus éclairé que le premier et se contenta d’ajouter des vitamines aux fortifiants initialement prescrits…

Jacqueline était de plus en plus faible et ses jambes ne la portaient plus ; j’ai vu son mari devoir la porter pour monter les escaliers. Évidemment, elle commençait à déprimer et commençait à ne plus se voir d’avenir…

Un troisième médecin accepta de lui consacrer plus que le quart d’heure devenu « réglementaire » et l’interrogeât longuement sur ses habitudes de vie et, particulièrement, son alimentation.

Il découvrit ainsi que Jacqueline ne buvait que de l’eau de Vichy ; elle la trouvait tellement bonne !

Quelques examens plus tard, l’intuition du médecin se confirma : Jacqueline était intoxiquée au fluor ! Il lui prescrit d’arrêter tout de suite cette consommation abusive et l’état de Jacqueline s’améliora aussitôt.

C’est comme ça que j’ai découvert les pouvoirs fantastiques de l’eau !

L’eau n’est pas un élément anodin : Elle a des pouvoirs de guérison évidents mais peut aussi, si on l’utilise mal, faire des dégâts…

Les eaux minérales

Plus tard, j’ai appris que les minéraux contenus dans certaines eaux, minéraux tant vantés par les publicitaires, ne sont pas assimilables par le corps humain. Pour l’être, il faudrait qu’ils soient préalablement transformés en oligo-éléments, par les légumes, par exemple. Mais en l’état, ce ne sont que des cailloux dissous dans l’eau, cailloux qui, au mieux, sont évacués, au pire, peuvent se transformer en calculs fort désagréables.

C’est comme ça que j’ai appris qu’on nous vante les mérites d’eaux qui ne sont pas les plus adaptées au fonctionnement du corps.

Alors, j’ai cherché à en savoir plus !

Les grands découvreurs

J’ai d’abord découvert les travaux de Marcel Violet qui a passé de nombreuses années à mettre en évidence les effets biologiques d’ondes encore inconnues dans l’élément commun à tous les corps vivants, animaux et végétaux, l’eau, et qui a montré comment une eau pure et « vivante » pouvait favoriser le développement de tous ces corps vivants.

J’ai lu les rapports de Masaru Emoto qui a prouvé (même si, comme d’habitude, le caractère scientifique de ses preuves est contesté) la sensibilité de l’eau aux informations positives ou négatives qu’elle reçoit et pour qui l’eau porte l’information du vivant et la transmet à tout ce qu’elle touche. En d’autres termes, une eau de qualité transmet la vie alors qu’une eau de mauvaise qualité peut amener la maladie.

J’ai examiné les travaux du Dr Benveniste qui à partir de 1985 mena des recherches poussées sur la transmission des informations chimiques par l’eau et parvint à démontrer l’existence de ce que l’on a appelé la mémoire de l’eau, validant par la même occasion le principe de l’homéopathie où ce qui compte n’est pas la molécule contenue dans l’eau mais bien l’information chimique transmise par celle-ci, même après de nombreuses dilutions.

J’ai découvert enfin la bioélectronique de Louis-Claude Vincent qui, dès avant la seconde guerre mondiale, avait défini trois critères principaux pour définir la qualité des liquides, et particulièrement de l’eau, en vue d’organiser et de maintenir le parfait équilibre de la santé. Ces trois critères, inconnus jusque dans les laboratoires d’analyse médicale (j’ai testé !), sont le potentiel acido-basique (pH), le pouvoir oxydo-réducteur (rH2) et la résistivité (rô). Ils permettent de définir un état de bonne santé et de prévenir les dérèglements qui peuvent entraîner la maladie comme il est expliqué sur le site de l’ABE (Association de BioElectronique)

Une eau pure et vivante

Tous ont mis en évidence l’importance de l’eau dans l’entretien de la vie ! Mais pas de n’importe quelle eau, notamment pas les eaux mortes qu’on nous livre au robinet et pas non plus les eaux chargées de corps étrangers.

Seulement l’eau pure et vivante !

Depuis que je bois une eau pure, dynamisée et revitalisée, je me porte fort bien, ainsi que je le raconte dans mon dernier livre :

Tags:

2 Responses to Quelle eau boire ?

  1. Armande on 6 octobre 2018 at 22 h 31 min

    Bonjour, je voudrais de l’information sur l’eau et savoir comment améliorer l’eau du robinet ! MERCI

    • Svelte on 7 octobre 2018 at 16 h 29 min

      Bonjour
      Je ne peux pas répondre en deux mots, mais tout est expliqué dans le livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vieillir en bonne santé

Le jour où j'ai jeté mes médicaments
Se soigner, c'est bien ; ne pas tomber malade, c'est mieux !

Citations :

"La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi."

Albert Einstein

"C'est notre inquiétude, c'est notre impatience qui gâtent tout ; et presque tous les hommes meurent de leurs remèdes et non pas de leurs maladies"

Molière

"L'homme ne meurt pas...
Il se tue !"

Lavoisier

Le saviez-vous ?

Des Cours de Bonheur sont dispensés à Harvard

La maladie… Une fatalité ?

Quand on écoute les grands médias français, on a l’impression que la maladie est une fatalité ; quelque chose comme le ciel qui nous tombe sur la tête comme aurait pu dire Obélix.

Il y a pourtant longtemps que l’on sait l’influence de l’esprit sur le corps et la maladie…Lire la suite

Eliminez, éliminez…

Connaissez-vous la méthode de Louis Kuhne pour ne pas tomber malade ?
Ca, c’est mon interprétation… parce que, à l’origine, le livre de M. Kuhne présente une méthode de guérison.
Méthode de guérison révolutionnaire et toujours d’actualité, même si elle date de la fin du XIXème siècle !
C’est mon interprétation, parce que la méthode de M. Kuhne repose sur une analyse fine de la façon dont le corps tombe malade ; et quand on a compris le mécanisme de la maladie, il est plus facile d’éviter celle-ci... Lire la suite

Recommandations :

Facebook