La Peur, voleuse de bonheur

23 juin 2013
By

La plupart d’entre nous passons une partie non négligeable de notre temps à nous faire du souci pour des choses qui ne se produisent jamais !

« Le plus mortel instrument qui puisse annihiler les vies humaines est la peur.

La peur rabaisse le caractère, détruit l’ambition, provoque ou cause la maladie, paralyse le bonheur en soi-même et chez les autres, et empêche de réussir en rien. Elle n’a pas une qualité en compensation. C’est tout mal.

Les psychologues savent bien maintenant qu’elle appauvrit le sang, trouble l’assimilation et coupe court à la digestion. Elle amoindrit la vitalité mentale et physique, tue tout élément de succès. Elle est fatale au bonheur de la jeunesse, et c’est le plus terrible compagnon de la vieillesse. La joie s’envole devant son aspect terrifiant, et la gaîté ne peut habiter sous le même toit qu’elle.

“La plus variée des conditions morbides qui font tant de tort au genre humain est l’état de peur, dit le docteur Holcomb. On y observe plusieurs degrés ou graduations depuis la vague appréhension d’un mal menaçant, jusqu’à l’état d’extrême alarme ou de terreur. Mais sur toute la ligne c’est la même chose : une impression paralysante des centres nerveux, qui peuvent produire une infinité de symptômes morbides.”

“La peur est comme l’acide carbonique répandu dans l’atmosphère, dit Horace Fletcher. Elle cause l’asphyxie mentale, morale, et spirituelle, et quelquefois la mort.”

Pourtant depuis notre naissance, nous vivons en présence et sous la domination de ce mauvais génie, la peur.

100 fois par an on recommande à l’enfant de prendre garde à ceci, de prendre garde à cela. Il pourrait s’empoisonner, il pourrait être mordu, il pourrait être tué. Quelque chose de terrible lui arrivera peut-être s’il ne fait pas ceci ou cela.

Des hommes vigoureux, des femmes intelligentes ne peuvent supporter la vue de quelque animal ou insecte inoffensif, parce qu’étant enfants, on leur a dit qu’ils leur feraient du mal.[...]

Les choses qui volent le bonheur de la vie, ce sont les catastrophes qui ne se produisent jamais.

Combien d’hommes et de femmes ont été frustrés de leurs chances de réussir dans la vie, faute d’avoir acquis une instruction que les parents, dans la peur de malheurs qui ne sont jamais venus, ont renvoyée à plus tard, jusqu’à ce qu’il fût trop tard ?

Naturellement, il n’est pas question ici d’économie et de frugalité raisonnable, mais de cette désolante tendance à s’imaginer que “quelque chose pourrait arriver” qui fait supprimer jouissances, éducation, culture, voyages, livres, plaisirs innocents de toutes sortes, jusqu’à ce que les sensibilités se soient émoussées, que les facultés esthétiques soient mortes, et que les âmes se soient rétrécies, racornies dans une étroitesse que toute personne saine doit repousser énergiquement.

Pensez aux millions de créatures humaines que Dieu a placées sur cette terre joyeuse, pourvues de toutes les possibilités de jouir de la vie, et qui gaspillent leurs années les plus précieuses en gémissant et en redoutant que quelque malheur arrive !

Combien lamentables sont les figures anxieuses et ridées, les cheveux gris, l’expression morose de ceux qui se tourmentent à propos de maux imaginaire.

Pas 1 ride sur 100, pas 1 cheveu gris sur 1000, n’ont été causés par des chagrins réels. Les choses qui font blanchir les cheveux et qui creusent les beaux visages de cruels sillons, qui enlèvent au pas son élasticité, et volent le bonheur de la vie, ce sont les ponts qui n’ont jamais été traversés, les catastrophes qui ne se sont jamais produites.

Les chagrins et les épreuves qui tombent sur nous sont – sauf exceptions – de peu d’importance, comparés aux malheurs que nous redoutons, mais qui n’arrivent jamais.

Quel gaspillage d’énergies et de vies humaines entraîne cette funeste habitude de nous attendre toujours au pire ! Quelle somme de travail vous auriez pu accomplir avec la force mentale et physique que vous avez mise à craindre des maux imaginaires ! Que d’heures perdues pendant lesquelles vous avez ruminé ce que vous feriez si le désastre survenait !

Si vous pouviez seulement vous débarrasser de vos peines chimériques, vos vies seraient infiniment plus heureuses, infiniment meilleures. Donc éliminez, arrachez, chassez complètement les funestes manifestations de la peur, dans toutes ses variétés.

Personne ne peut mener une vie heureuse dans une atmosphère de peur ; personne ne peut espérer réussir dans ses entreprises, avant d’avoir extirpé les germes de ce cancer moral.

Si cela était fait, on verrait un glorieux changement dans le monde !

C’est donc le devoir de chaque individu de vaincre cet ennemi dans sa propre imagination, et de faire tout son possible pour libérer les autres, spécialement les jeunes, de sa domination funeste. »

 
Ce texte est tiré de : « Le triomphe des forces mentales » de Orison Swett Marden

 
Orison Swett Marden est considéré comme le fondateur du mouvement moderne du Succès en Amérique. Ses théories du succès ont inspiré et rendu populaires les auteurs de best-sellers comme Napoleon Hill, Dale Carnegie, Norman Vincent Peale, Stephen R.Covey, Anthony Robbins, Brian Tracy, et bien d’autres.

Le triomphe des forces mentales nous montre comment tirer profit des forces mentales que nous possédons tous en nous. Il nous enseigne, entre autres :

- Comment maîtriser nos pensées afin de vaincre la maladie et rester en bonne santé
- Comment dominer la peur, notre plus grand ennemi
- Comment bannir le pessimisme et cultiver l’optimisme afin de chasser nos chagrins, tristesses et colères
- Comment développer des pensées de succès
- Comment avoir confiance en soi et inspirer confiance aux autres
- Le secret de la vraie beauté ou comment lutter contre la vieillesse
- Comment développer son imagination afin d’atteindre des objectifs élevés
- Comment renforcer son pouvoir d’attraction

Chacun de nous possède de grandes forces mentales pouvant nous mener vers la santé, la beauté, le succès et le bonheur…

Mais sommes-nous capables de les utiliser pour atteindre nos buts et réaliser nos désirs ?

Vous pouvez vous procurer ce livre gratuitement en vous inscrivant (sans engagement) sur le site MondePositif.com

 

Tags: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Maigrir, perdre du poids, rajeunir

On cherche souvent très loin dans moult méthode-miracle ce qui se trouve à l'intérieur de soi !

Téléchargez gratuitement le e-book "Comment j'ai perdu 10 kg, sans effort et sans frustration"

Produits naturels :

Restez svelte 160px

Citations :

"La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi."

Albert Einstein

"C'est notre inquiétude, c'est notre impatience qui gâtent tout ; et presque tous les hommes meurent de leurs remèdes et non pas de leurs maladies"

Molière

"L'homme ne meurt pas...
Il se tue !"

Lavoisier

Le saviez-vous ?

Des Cours de Bonheur sont dispensés à Harvard

La maladie… Une fatalité ?

Quand on écoute les grands médias français, on a l’impression que la maladie est une fatalité ; quelque chose comme le ciel qui nous tombe sur la tête comme aurait pu dire Obélix.

Il y a pourtant longtemps que l’on sait l’influence de l’esprit sur le corps et la maladie…Lire la suite

Eliminez, éliminez…

Connaissez-vous la méthode de Louis Kuhne pour ne pas tomber malade ?
Ca, c’est mon interprétation… parce que, à l’origine, le livre de M. Kuhne présente une méthode de guérison.
Méthode de guérison révolutionnaire et toujours d’actualité, même si elle date de la fin du XIXème siècle !
C’est mon interprétation, parce que la méthode de M. Kuhne repose sur une analyse fine de la façon dont le corps tombe malade ; et quand on a compris le mécanisme de la maladie, il est plus facile d’éviter celle-ci... Lire la suite

Articles les plus consultés

  • No results available

Recommandations :

Facebook